Aller au contenu principal

Une petite oursonne désormais visible à la nurserie


Un des rôles des soigneurs animaliers est de faire quotidiennement le tour des enclos de leur secteur pour s’assurer du bon état de la clôture afin d’assurer la tranquillité et la sécurité des animaux.
Au circuit voiture, les 13 hectares des ours baribal et des bisons n’échappent pas à cette règle. Mais là, ce sont les responsables animaliers qui s’en chargent. Une "balade" quotidienne d’une vingtaine de minutes, où les visiteurs ayant réservé l’animation VIP « tournée du chef » peuvent également être associés.
Au printemps, une autre finalité s’ajoute à ce tour : la recherche d’une éventuelle portée d’oursons.

En effet, les femelles ours noirs gestantes creusent leurs tanières et y mettent bas, comme elles le feraient à l’état naturel.
Si maman ours peut parfois faire des allers-retours hors de son trou, lors du nourrissage par exemple, les petits, eux, vont y rester cacher quelques mois dans la tanière.
Afin de les repérer, il suffit parfois de tendre l’oreille. Lors de leur tété, les sons émis par les oursons peuvent s’entendre à plusieurs mètres autour de la tanière. Mais encore faut-il passer au bon moment ! Et puis parfois, il faut aussi faire le tour de toutes les tanières !
Car pour pucer, sexer les nouveaux-nés, il est évidemment bien plus facile de les attraper dans leur tanière quand ils ne mesurent guère plus de 20 cm que de leur courir après dans les 13 hectares de forêt !

Pour autant, la jeune maman ayant mis bas cet hiver n’a pas facilité la tâche aux responsables animaliers. C’est à la jonction de deux tanières, dans une petite cavité qu’elle a elle-même creusé, qu’elle a choisi de cacher son petit.
Après une courte anesthésie de la maman, l’oursonne (c’était une fille) a été récupérée, identifiée et pucée. Toutes deux ont été transférées à la nurserie, à la sortie de la plaine américaine et ont bénéficié d’un premier bilan de santé.
Dans cet espace protégé, la mère primipare pourra éduquer sa fille, sans crainte d’être stressée ou gênée par d’éventuels importuns ! D’autant qu’elle connaît bien la nurserie pour y avoir passé ses tous premiers mois de vie, puisqu’elle est née en Peaugres en 2018 !
En toute sécurité, l’oursonne pourra prendre quelques kilos de plus, faire de bonnes siestes, de grandes parties de jeux et même apprendre à grimper aux arbres en cas de danger.
Sous l’œil émerveillé des visiteurs du circuit voiture !

 

Naissance d'une oursonne à Peaugres

 

L'actualité du zoo

Safari de Peaugres

Safari de Peaugres

Safari de Peaugres jeu 17/06/2021 - 08:44

fête de la musique youtube

U_Ul_WuAIKA
Safari de Peaugres mer 14/04/2021 - 10:59

Nuit au milieu des animaux sauvages au Safari de Peaugres

9GYsGGyhfag
Safari de Peaugres lun 12/04/2021 - 10:25

Réservez une nuit insolite en cabanes perchées, entre ours et loups, au Safari de Peaugres

ahTtqZm5lA4
Safari de Peaugres mar 23/03/2021 - 17:17

Escapade canadienne en cabanes perchées entre ours et loups au Safari de Peaugres

dyqgO4z72vg