Aller au contenu principal

664 amphibiens sauvés !


Dernièrement la Ligue de protection des oiseaux (LPO) Drôme-Ardèche et le centre d’espaces naturels (CEN) Rhône-Alpes ont présenté le résultat de l’opération de sauvetage des amphibiens 2022 en forêt de Mantaille à Moras en Valloire.
Une opération soutenue par le Safari de Peaugres et à laquelle a participé une dizaine de salariés volontaires du parc.
Pour rappel, cette opération de sauvetage consiste à la mise en place d’un dispositif composé de filets barrières et de seaux mis en place sur plus de 500 mètres (250m de chaque côté de la route).
Lorsqu'ils veulent se rendre dans la zone humide située en face de la route, les batraciens se trouvent ainsi bloqués par un filet faisant une quarantaine de centimètres de haut. Ne pouvant sauter par-dessus, ni passer par dessous, ils sont contraints de longer le filet jusqu'à tomber dans l'un des seaux mis en place.
Des seaux relevés chaque jour par les bénévoles de la LPO aidés par une dizaine de salariés volontaires.
En plus de faire passer les batraciens de l'autre côté de la route, ces derniers ont procédé à l'identification des amphibiens : espèce / sous-espèce comptage et sexage seront réalisés afin de tenir un registre et voir l'évolution des populations environnantes.
664 amphibiens adultes et 1039 larves (de 8 espèces différentes) ont ainsi été sauvés.
La LPO et le CEN espèrent à terme dévier l’axe migratoire.
Une forme de génie écologique qui permettrait de retirer le système en place. Ils cherchent en parallèle la collaboration de propriétaires terriens afin d’implanter de nouvelles mares sur le bon côté de la route. D’autres projets comme un crapauduc sont en stand-by faute de moyens.
Lors de cette restitution de chantier, la directrice du Safari de Peaugres, Christelle Vitaud a souligné l’important travail des bénévoles et a rappelé que s’occuper des animaux sauvages issus de contrées lointaines n'avait aucun sens si on ne prenait pas part également à la sauvegarde de la faune locale.bilan moras 2022