Le Label refuge LPO prolongé de 5 ans

En 2021, le Safari de Peaugres était le 3ème parc animalier français à devenir Refuge LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Une belle reconnaissance pour toutes les actions concrètes déjà réalisées en faveur de la faune et flore locale : installation de nichoirs, bannissement des herbicides, tonte raisonnée, récupération d’eau pluviale, création du Gitaki, un espace dédiée à la faune locale…

Fort d’un bilan flatteur des actions menées pour la préservation de la biodiversité et de la faune locale, le Wow Safari Peaugres a vu sa labellisation refuge LPO prolongée de 5 ans.
La convention a été signée par Christelle Vitaud, directrice du Wow Safari Peaugres, Louis Granier, président territorial LPO Drôme-Ardèche et Marie-Paule de Thiersant, présidente de la LPO Auvergne Rhône-Alpes.
Cette labellisation était accompagnée par un inventaire afin de dresser un bilan des espèces connues sur le site ainsi que des aménagements à faire pour développer l’accueil de la faune et la flore.

147 espèces issues de la faune locale recensées au parc.
A la suite de cet inventaire, plus de 147 espèces (en plus des 128 espèces officielles) ont été dénombrées sur les 35 hectares du circuit à pied du Wow Safari Peaugres.

Parmi elles 75 espèces d’oiseaux dont 47 qui sont des espèces nicheuses.
Par exemple : mésanges charbonnières, grimpereaux des jardins, pigeons colombiens, pics noirs, ou bien encore les 11 couples de hérons cendrés… « La diversité des espèces présentes sur le site peut être due à un fauchage raisonné, a expliqué Rémi Métais, chargé de mission à la LPO.
Ce qui permet aux oiseaux ainsi qu’aux insectes de trouver un abri et de la nourriture. De plus le parc a beaucoup de potentiel pour la nidification. »

Remarquées souvent par des preuves indirectes tels que des excréments, des poils ou des traces, 12 espèces de mammifères à 4 pattes ont été répertoriées. Ecureuils, souris, blaireaux… et bien d’autres espèces profitent ainsi également de la grande superficie et de l’environnement boisé du parc. 

Du coté des mammifères volants, 15 espèces de chauves-sour