Manchot du Cap

Spheniscus demersus

Informations générales

En nage normale, le manchot du cap avance à une vitesse située entre 5 et 10 km/h, il peut faire des pointes de vitesse si besoin, par exemple pour poursuivre une proie. Il est capable de rester jusqu’à 5 minutes sous l’eau, il sort d’un bond pour reprendre sa respiration puis replonge immédiatement (nage façon « marsouin »).

Les manchots du cap sont en voie de disparition surtout à cause de l’homme : il perturbe les colonies et détruit les nids. La pollution entraîne aussi la disparition de ces oiseaux : les manchots mangent des poissons contaminés par divers polluants et s’empoisonnent eux même. Les oiseaux empoisonnés pondent des œufs non fécondés ou contenants des embryons mal formés, ou bien la coquille est trop mince et casse lorsque l’oiseau couve l’œuf.

Particularité

Il ne faut pas confondre les manchots incapables de voler et qui vivent dans l’hémisphère sud, avec les pingouins qui vivent dans l’hémisphère Nord et qui, sauf une espèce, savent voler.

Fiche d’identité :

Classe : oiseaux

Mode de vie :

Milieu :

Taille :

Longévité :

Maturité sexuelle :

Gestation/Incubation : 38 jours, en général 2 œufs par ponte

Reproduction :

Poids moyen : 2,5 kg

Régime Alimentaire : Essentiellement des poissons de 5 à 12 cm de long, mais aussi des calamars, etc...

Répartition géographique :

eep Cette espèce participe au programme d’élevage Européen.

Statut de conservation :

CR