Le safari en hiver : stop aux idées reçues !

En hiver, seul le Festival des Lumières Sauvages est accessible. Faux !

Le parc à pied et le parc voiture* sont accessibles pour une visite sous un nouvel angle : découvrez comment les animaux évoluent pendant l’hiver : pelage d’hiver, découverte de la neige… 

*Sauf fermeture exceptionnelle due aux conditions météorologiques

En hiver, beaucoup d’animaux sont confinés dans leur maison. Faux !

Il faudrait vraiment que les températures soient négatives et que les sols soient verglacés pour que le Parc décide de garder les girafes, éléphants, rhinocéros à l’abri afin de prévenir toute glissade ou chute. Soigner une entorse d’une espèce de ce gabarit n’est en effet pas une tâche facile !

Les guépards, animaux plus fragiles surtout quand ils sont jeunes, peuvent également par températures extrêmes être confinés dans leur maison.

Mais cela reste exceptionnel. En Nord-Ardèche, en journée, le thermomètre ne descend que très rarement en dessous de zéro. (La nuit, la plupart des animaux sont rentrés dans leur maison… chauffée!)

En hiver, les animaux craignent le froid. Faux !

 Les pensionnaires du Safari de Peaugres supportent très bien le froid. 

Même ceux qui ont des origines africaines. Il ne faut pas oublier qu’en Afrique les nuits peuvent être très très fraîches. La plupart d’entre eux disposent d’ailleurs d’une fourrure d’hiver (bien plus belle qu’en été !) qui leur permet de passer leur journée à l’extérieur. C’est le cas notamment du lion. La grande fresque des lions découverte dans la Grotte Chauvet, rappelle d’ailleurs qu’il y a 36.000 ans, les lions vivaient en Ardèche !

L’hiver ardéchois, bien moins rude que la contrée d’origine de leurs ancêtres, ne pose évidemment aucun problème aux tigres de Sibérie, chameaux, panthères des neiges, ours noirs, loups, …

D’autre part, la grande majorité des animaux de Peaugres sont nés en Europe et sont donc habitués à notre climat.

En hiver, les animaux sont moins vi